De parisienne émancipée à provinciale pensionnée…

Tant que tu es une femme – épouse – mère qui travaille, que l’argent rentre (1000, 5000 ou 10 000 €…, peu importe le montant) « ça le fait » ! A moins de 1000 €, soit dit en passant, mieux vaut arrêter le macramé, sauf s’il est prometteur !

Et si parfois, t’es au taquet : « quelle vie de con, je passe ma vie à courir, je vois pas mes enfants, je suis stressée ou bien encore, non pas ce soir chéri, j’ai une conf call demain »… tu fais sans scrupules des petites remarques du type : « t’as qu’a l’appeler toi-même le plombier. J’ai un métier môa », tu peux t’acheter des bottes à 400 balles, faire une razzia chez Zadig et Voleur ou te payer une injection de botox (https://lesblablasdeclara.wordpress.com/2011/09/22/botoxee-et-alors/) sans que ça regarde personne et « C’est bon ça ! ».

L’année dernière, j’ai eu l’occasion de quitter ma vie de parisienne affolée pour une vie assumée plus bourgeoise à Lyon, la vie de ma mère, c’est la vérité ! Démission légitime oblige, le fric tombait et j’ai découvert les joies de la province.

A moi la belle vie. Mon intérieur coquet. Mes sorties culturelles. J’exulte de bonheur. Speedée de nature, je me nourris de lectures éduco, spirituelo ésotériques : « Le pouvoir du moment présent », « L’éloge du quotidien », « Une autre écoute de l’enfant ». Comme ma mère en 1960, je me fais offrir un robot ménager de la mort pour Noël, décidée à faire moi-même mon pain, mes confitures et mon foie gras. Je me prends pour une artiste peintre une matinée par semaine, je peux vous faire une démonstration de pilates… bref, je fais tout pour kiffer ma life sauf… dame caté. Faut pas pousser quand-même ! A la terrrrrible question qui tue des copines from Paris : « Mais qu’est-ce que tu fais de tes journées ? » comme si je les passais à enfiler des perles, je réponds que je suis une super woman cultivée et musclée, qui s’éclate et qui déchire. Mes enfants sont au top. Moi aussi. Pas de débat. Ca cloue le bec des plus suspicieuses. Mieux, les copines m’envient.

Un an après, j’achète toujours mon pain, mes confitures et mon foie gras et… j’ai plus un rond !

Soudain, se pointe la question épineuse : « comment on fait chéri ? Tu me verses un salaire ou tu m’ouvres l’accès à ton compte ? ».

– Te verser un salaire ?
– Oui, me verser le salaire que je mérite.
– Comme une pension ?
– Si tu veux mais en mieux
– En mieux ? C’est à dire ?

Et là mes chéris, je présente mon tableau excel top moumoute à my love. De quoi secouer la couenne du gaillard qui ronronne depuis que bobonne ne le fatigue plus avec ses stress professionnels, ses maux de tête et ses insomnies liées à son boulot.

Salaire mensuel

Bouffe : parce que gaver ses enfants aux hormones et à la graisse hydrogénée, c’est les tuer à petit feu, j’achète tout bio. Budget mensuel : 2000 €

Vêtements : passé un certain âge, l’élégance s’impose si tu ne veux pas avoir l’air d’un sac. Or, maintenir la libido du gaillard en éveil, ça a un prix !! Budget mensuel : 3000 €

Soins : Là aussi, mûrir en beauté pour les raisons précitées, exige des soins de qualité : crémouses, soins repulpants et hydratants en institut, coiffeur. Budget mensuel : 1000 €

Disponibilité : Toutes ces heures que je passe à soigner mon intérieur, à encourager mes enfants, à prêter une oreille attentive aux bonheurs et aux malheurs des uns et des autres… ça n’a pas de prix. Confidente de tous, aimante pour 5… ce sont des années de nounous et de psy qu’on économise. Je lui fais donc un prix : 1500 €.

Loisirs : n’étant plus nourrie intellectuellement par mon métier, il ne s’agit pas non plus de se laisser aller (sport sport sport). Ici, c’est pas comme à Paris, quand je dis « mon métier, c’est ma famille », on ne me tourne pas le dos. Encore faut-il que j’aie de la conversation donc, à moi les expos en Europe (implique davantage de tourisme), les films, les pièces de théâtre (abonnements…). Budget mensuel : 1500 €.

– Ca t’en coûtera 9000 €, 11 000 € avec les frais pour les enfants. Je le vaux bien non ?
– Hmmmm. Je ne vois qu’une solution…
– Partager l’accès à ton compte ? Bel acte de généro…
– Non… reprendre le boulot !!!

Publicités

A propos les cap'fées

Journaliste, conceptrice-rédactrice sur les médias presse écrite et web...
Cet article, publié dans épanouissement personnel, beauté, couple, esthétique, famille, loisirs, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour De parisienne émancipée à provinciale pensionnée…

  1. agrandir dit :

    sympa, les caricatures 🙂

    J'aime

  2. Claire dit :

    vécu tout pareillement dans le ‘grand’ ouest avec la case ‘apel’ en prime
    merci et bravo ! ca me rassure … 🙂

    J'aime

  3. Axel dit :

    Bien..tres bien… Je te reconnais … Longtime su…hine!

    J'aime

  4. violaine dit :

    merci ma belle clara de m’avoir fait rire!!!!! Jadore!

    J'aime

  5. Mgab dit :

    Et si tu te remets au boulot, t’auras toujours le temps d’écrire tes blablas ?????? ! Et si on se cotisait les liseuses de blablas ?!!!!

    J'aime

    • clara dit :

      Excellente idée ! Pour que nos « bourses se remplissent », il faut multiplier le nombre de lecteurs alors « sharez le link à donf ».

      J'aime

  6. Séve dit :

    Excellent! Continue à nous faire rire!

    J'aime

  7. laetandzia dit :

    Quel bonheur réconfortant à chaque fois de lire tes blablas et de se reconnaître…. Bravo!

    J'aime

  8. Sylvie Figueiredo dit :

    J’adoooore ton humour décalé, tu es trop forte!!!
    Je t’aime……………………………………………….

    J'aime

  9. du vécu aussi !
    excellent ma Clara

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s