Si Versailles m’était conté

Ma fille part en voyage scolaire à Versailles à la fin du mois. Façon de l’intéresser à Louis XIV et de combler par la même occasion mes absences « historiques »…

je m’affaire à la bibliothèque rayon jeunesse et soudoie une pro des lieux pour  dénicher les bons ouvrages qui vont la passionner. Roman, livres illustrés… je trouve ce que je cherche. La pédagogue qui sommeillait en moi se révèle avec le Roi Soleil. Surfant sur l’idée qu’elle adore lire, je suis sûre qu’elle va être incollable sur le sujet et qu’elle profitera à fond de son périple versaillais !

Le soir, dans sa chambre, je lui lis un passage dans un bouquin facile avec plein plein d’images. Elle est assise, que dis-je, vautrée sur son lit, en position de contorsionniste, jambes par dessus tête. Elle soupire. Mais motivée, je poursuis… Cardinal Mazarin… je commente en mettant le ton… la régence… Je me donne un mal de chien à capter son attention. Et elle ? Elle se gratte les fesses.

Je ne me démonte pas. Je me dis qu’après tout, ça ne rend pas sourd de se gratter le derrière. Mais quand elle attrape son magazine Spirou dans lequel elle se plonge, la moutarde m’explose dans les nasaux : « Mais tu fais quoi là ? Je rêve. Je me donne un mal de fou pour t’intéresser à ton cours d’histoire et toi tu lis Spirou sous mon nez. On marche sur la tête !!! ».  La peste répond, toujours aussi détendue de la cuisse : « mais maman… c’est teeeellement ennuyeux ce que tu fais là !! ».

Quelle ingratitude !! Faut-il que si son père se déguise en Louis XIV avec une perruque et une culotte de bouffon et qu’on lui fasse la scène de Montespan les jupons relevés par le Roi Soleil pour capter son attention ? Le sujet est à l’étude.

Publicités

A propos les cap'fées

Journaliste, conceptrice-rédactrice sur les médias presse écrite et web...
Cet article, publié dans école, éducation, enfants, famille, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Si Versailles m’était conté

  1. Marie-Gab. dit :

    Question : est-ce que la mère s’est vraiment ennuyée à faire la narration ou s’est-elle amusée ? …et si le père ne s’amuse pas en se déguisant … se mettra -t-il en culotte ? Au fait quel taille ? Je connais une couturière qui…
    MGab

    J'aime

  2. blanchard colette dit :

    Formidable ! J’ai beaucoup ri et j’ai lu à haute voix ce texte « historique » à mon mari qui a apprécié le style très croustillant qui illustre fort bien la scène. Pauvre mère ! Cet âge est vraiment sans pitié ! mais, je suis sûre qu’il restera quelque chose de ce siècle des Lumières. Enseignants et parents auront raison de nos chères têtes brunes ou blondes qui, l’âge venu, sauront dire un immense « Merci » de reconnaissance !
    CB

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s